Bolet Satan et Compagnie...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Manif du 10 pour l'anniversaire de la loi de 1905 Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.



Nombre de messages : 1102
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Manif du 10 pour l'anniversaire de la loi de 1905 Paris   Mar 13 Déc - 23:26

Salut à tous(tes).
On était à la manif, ce samedi dernier.
Et en tant que LP, voilà ce qu'on envoie partout aux LP et aux fédérations.
C'est interne à notre asso bien sûr.
Bien frat.
Véro


Notre lettre:
Le 11 12 05

Bonsoir à tous et toutes.

Nous avons bien reçu le compte rendu officiel de Christian Eyschen concernant la manif du 10 à Paris .

Pour notre part, nous ne sommes pas optimistes sur ce rassemblement.

Et contrairement à certains, nous n’écrivons ici qu'en notre propre nom et pas au nom de la Libre Pensée.

En effet: il s'est trouvé qu'en fin du cortège des L.P., un cordon de Libres Penseurs, en double rangée de gros bras, s'est organisé pour barrer la route d'un trottoir à l'autre, séparant ainsi d'un côté la Libre Pensée, et de l'autre l'UFAL, les Anarchistes et d’autres mouvements laïques.

Ce "service d'ordre" visait plus particulièrement l'UFAL , lui interdisant de traverser ses rangs et de rejoindre le reste de la manif.

Des propos très agressifs ont été lancés vers les personnes de L'UFAL tentant de le faire. Une jeune femme s'est même vu rétorquer « qu'à elle on ne lui ferait rien » sauf peut-être qu'elle était bien mignone.. Ce à quoi elle a répondu que c'était de viol qu'il parlait, et l'autre de répondre que non, tout simplement d'amour!!!!

Ces mêmes personnes ont distribué des tracts émanant d'une ligue communiste.

Gros bras, sexisme, violence verbale.... et quoi d'autre encore qui n'a pu exister... puisque l'UFAL ne cherchant pas l'affrontement a fait reculer tout le monde de 30 mètres...

Ca, ce sont les faits. Jocelyn Bezecourt (Athéisme .org) d'ailleurs présent nous l'a attesté, ainsi que de nombreuses autres personnes.

Qui sont ces Libres Penseurs organisés en milice ? Qui leur a donné un mot d'ordre pour exclure l'UFAL du cortège, et par là même les anarchistes que l'on a pas daigné mettre ailleurs que tout au bout du bout de tout le monde?...

Dernièrement, il s'est trouvé des affrontements publics entre deux personnes "de pouvoir" à l'UFAL et à la Libre Pensée.

(Notemment sur Respublica, que beaucoup d'entre nous reçoivent)

Beaucoup parmi nous en ont été affectés. Les règlements de comptes entre deux vieux ronchons (pour être polie) par assos interposées étaient-elles nécessaires?

Ici à Lille, nous essayons notamment de calmer le jeu, mais aussi de mettre en place des actions communes entre nos deux assos. Parce que cela s'est avéré être très profitable pour les deux, parce que nous savons vivre ensemble, malgrès les dissentions installées par certains, et parce que nous faisons du bon travail, notamment pour la défense de la laïcité.

Dans notre fédération, nous respectons les personnes de L'UFAL.

Il était à craindre que des évènnements tels que celui qui s'est passé à la manif, arrivent.

Des allumés intégristes à la petite cervelle s'en sont chargés.

A qui profite cette action?

Nous sommes dans un contexte où la laïcité perd du terrain. Où certains de nos anciens amis se sont ralliés à l'autre bord, où nous sommes de moins en moins nombreux.

Faut il qu'en plus des assos proches par le fond soient en guerre, se scindent, et qu'au sein même de la Libre Pensée, certains décident de la quitter, refusant d'assumer les prises de pouvoir de certains, (y compris de la parole publique), ainsi que les affirmations et décisions liées à une certaine idéologie PT(niste), au mépris de l'idée de fédéralisme, et d'apolitique dans lequel nous nous trouvons de par nos statuts...

Nous demandons donc officiellement qu'une enquête soit ouverte, dont les résultats puissent être consultés par tout(te) Libre Penseur(se) de base, tels que nous le sommes.

Et que des excuses publiques soient adressées à l'association de l'UFAL.

Il est temps de se réveiller et de secouer son oreiller des tiques qui le polluent.

la LP est formée de gens qui pensent librement. et si les choses sont en cet état et le restent ou le resteront, c'est que ça a été, est ou sera avec l'assentiment de tous(tes).

Nous ne sommes même pas en colère. Ecoeurés, tristes.

Nous ne reconnaissons plus la Libre Pensée.

Bien fraternellement.

Véro et Patrick

de la LP 59



Témoignage de Sylvie qui était dans le groupe de l’UFAL,/ Manif du 10 Paris


Bonsoir,

Si mon témoignage peut contribuer à débarasser La Libre Pensée de ces PT(nistes) comme tu l'écris si bien (mais excuse moi d'émettre quelques doutes à ce sujet), je n'hésite pas à t'expliquer ce que j'ai vécu en direct le 10 décembre lors de cette manifestation où nous étions tous censés défendre la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité si mises à mal dans notre pays en ce moment.

Nous avons rejoint la manifestation avec un peu de retard, notre bus nous ayant débarqués devant une bouche de métro pour cause de bouchon.

Quelle ne fut pas ma surprise de me trouver piégée avec les militants de l'UFAL derrière un cordon de gros bras à la mine patibulaire, inquiétants et sinistres.

Je n'ai pas le vécu politique de certains anciens militants de l'UFAL, aussi, pensant d'abord qu'il s'agissait d'une secte anti laïque, je proposais de les contourner et de rejoindre la manifestation 20 métres plus haut.

Ce que je fis d'abord avec l'amie qui m'accompagnait, autant abassourdie que moi, invitant les autres à nous suivre.

Les gros musclés du cordon ne bougeaient pas d'un pouce et la camionnette de l'UFAL où nous scandions nos idées était bloquée derrière eux.

Mon amie interrogeant l'un de ces gros bras en lui demandant pourquoi ils nous empêchaient de rejoindre la manif, il répondit tranquillement en souriant qu'ils étaient adhérants de la Libre Pensée et qu'à ce titre, ils nous empêcheraient de manifester avec les autres.

Les autres militants de l'UFAL nous firent des signes pour que nous revenions en arrière au plus vite, nous expliquant que ce cordon sinistre, la fraction PT de la LP, cherchait la castagne, qu'il ne fallait surtout pas entrer dans leur jeu et que nous manifesterions quand même, en dépit de leur présence!

Nous avons donc redoublé d'efforts pour nous faire entendre et de nombreuses personnes ne participant pas directement à la manifestation sont venues nous témoigner leur soutien car nos messages leur paraissaient justes, nous interrogeant sur l'UFAL.

Il n'empêche que le climat était très tendu et que, pour ma part, j'étais totalement écoeurée par ce que je vivais.

Bien sûr je ne mets pas tout le monde dans le même sac et je sais faire la part des choses mais, pour ma part, je ne souffrirais pas de me trouver aux côtés de personnes dont le comportement est proche de despotes totalitaires et extrêmistes n'acceptant aucune liberté de conscience ni de pensée !

Pour moi ce qui s'est passé dans cette manifestation n'est que le reflet de ce qui se joue actuellement au sein de la Libre Pensée, entre les vrais libres penseurs, respectueux des opinions d'autrui et les autres, décrits ci-dessus.

J'en ai d'ailleurs fait part à Daniel DUBOIS par mail dès le lendemain mais il ne m'a pas répondu. Je sais que Pierre BARACCA et Jacqueline DUHEM également présents ont fait de même.

Bien fraternellement.

Sylvie



Lettre d’un Libre Penseur

Bonjour,

j'étais à la manif du 10 décembre que je n'ai malheureusement pas pu suivre jusqu'à son terme ; je n'ai donc pas pu constater ce que l'on m'a décrit plus loin.

Je suis surpris que vous n'ayez pas parlé dans votre compte rendu des anars et de l'UFAL qui étaient en queue de cortège.

Je viens d'être destinataire d'un courrier d'un ami qui s'est dit "très choqué" et dont je vous fournis un extrait concernant cette manif :

" ...cordon sanitaire que la LP-PT avait mis en place en fin de cortège pour en exclure l'UFAL, la FA, les anars individuels... Des propos sexistes, machistes, vulgaires, insultants... ont été tenus contre des femmes de l'UFAl qui ont voulu franchir le cordon. Jocelyn Bézecourt a failli se faire tabasser comme d'autres ..."

Je viens de recevoir par ailleurs ce courrier en provenance de Athéisme. org : HTTP://atheisme.org/pt.html

J'aimerais en savoir plus car je ne comprends pas très bien ...

Salutations.

Claude Hervieu LP35


=====================

LETTRE ATHEISME.ORG

13 DECEMBRE 2005

=====================

Manifestation du centenaire de la loi de 1905 : le service d'ordre de la Libre Pensée rejette des manifestants

L'appel à l'unité des laïques qu'avait lancé la Libre Pensée pour la manifestation du 10 décembre avait suscité la méfiance habituelle dans de nombreuses organisations. Depuis sa captation par le Parti des Travailleurs (PT), la Fédération Nationale de la Libre Pensée (FNLP) montre un égocentrisme inquiétant, une phobie de l'altérité et un refus systématique d'adhérer à des dynamiques impulsées par d'autres organisations non marquées du sceau lambertiste. La FNLP ne participe qu'aux évènements dont elle est à l'initiative, toujours placés hypocritement sous la thématique de l'unité des laïques. Unité oui, mais sous sa bannière. En 1996, quand une manifestation unitaire est organisée à Paris contre la venue de Jean Paul II en France, la Libre Pensée s'isole à Reims, dans un colloque. Début 2003, un appel est lancé à Jacques Chirac contre une révision de la loi de 1905 mais la Libre Pensée ne s'y associe pas. Deux ans plus tard elle reprend le mot d'ordre, seule; comprenne qui pourra ! En 2003-2004, elle continue à se démarquer des autres défenseurs de la laïcité en s'opposant à une loi contre les signes religieux à l'école. Et en 2005, la Libre Pensée est tout autant absente de la campagne unitaire pour le "non" de gauche au TCE. Quant à son secrétaire général, Christian Eyschen, il veille à ne participer quasiment qu'à des conférences organisées par et pour la Libre Pensée et ses fédérations départementales. La peur de l'autre, le refus de la confrontation qui parfois enrichit, atteignent ici des sommets. La promotion de la pensée libre, celle qui se nourrit de la diversité, se perd dans les limbes de la parole sacralisée du trotskisme. La pensée libre, oui, mais à condition qu'elle soit bien encadrée...

Pourtant, la méfiance devant le sectarisme du Parti des Travailleurs n'avait pas détourné de nombreuses organisations de la participation à la manifestation du 10 décembre, date anniversaire de la loi de 1905. Elles avaient ainsi eu l'intelligence politique de jouer la carte de l'unité en mettant sous le boisseau leurs divergences. La FNLP fut très gênée du succès de son appel, plus habituée, dans sa solitude, à s'identifier à la Cause pour mieux ignorer les innombrables autres défenseurs de la laïcité. Une ultime saloperie avait alors été insérée dans l'appel aux laïques pour la manifestation : le classement des organisations signataires en distinguant les associations laïques des autres, les indésirables étant placées dans une catégorie de second rang. Toutefois, après de vives protestations, l'UFAL avait pu être réintégrée parmi les associations laïques mais d'autres sont demeurées dans la seconde catégorie.

Il convenait donc d'opérer une fracture en rejetant physiquement ces nouveaux arrivants qui avaient pourtant montré leur aptitude à l'union. C'est une solution musclée qui a été adoptée : un cordon d'isolement, plutôt que de sécurité, séparait les manifestants adoubés par la Libre Pensée de ceux indésirables, l'Union des Familles Laïques, la Fédération Anarchiste, l'Association Des Libres Penseurs de France, Laïcité Ecologie Association, le CREAL et d'autres organisations. Ségrégation binaire, élus contre réprouvés, image représentative de l'auto-enfermement de la Libre Pensée verrouillée par le PT. La Libre Pensée avait d'ailleurs laissé entrevoir ce rejet dans son communiqué de presse du 14 novembre où elle menaçait très clairement l'UFAL d'une exclusion.

A l'opposé des manœuvres souterraines et des non-dits du PT, la Fédération Anarchiste clamait haut son athéisme, la seule attitude cohérente et émancipatrice face aux religions. Radio Libertaire avait, le matin de la manifestation, rappelé la nécessité d'un militantisme véritablement antireligieux. S'il est une voix nécessaire dans le combat contre les religions, c'est bien celle, sans maître, de la Fédération Anarchiste.

Les gros bras du PT qui constituaient le cordon de sécurité sont à la pensée progressiste ce que les aboiements d'un bouledogue sont au chant du rossignol. Hermétique, la ligne opposée par une quarantaine d'hommes séparait les "bons" militants des "mauvais". Agressif, sourd à toute discussion, le service d'ordre montrait le comportement habituel des CRS qui n'attendent que l'ordre du chef pour charger et expulser une agressivité longtemps contenue. Et parmi les parias ainsi insultés, une membre de l'UFAL s'est heurtée au machisme du SO tenu en laisse par un chef à oreillette. Les échanges entre cette militante et les bouledogues libidineux attestent de la hauteur de leurs convictions :
- Si je passe, tu me casses la gueule ?, demande la jeune femme.
- Non, pas toi, pas avec de si beaux yeux. Avec toi, on fait autre chose.
- C'est une menace de viol ?
- Non, c'est l'amour, aboie le bestiau.
La Libre Pensée s'appuie donc sur une escouade de machistes pour rejeter les autres militants et se bercer de l'illusion qu'elle serait le meilleur, car le seul, rempart contre le cléricalisme.

Mais le machisme exprimé dans les rangs des chiens de garde de la FNLP n'est pas une observation nouvelle. Le 1er octobre, en préparation de la manifestation, la réunion organisée à la Mutualité à Paris comportait 10 intervenants, tous masculins. Dans son communiqué de presse du 18 septembre, Christian Eyschen, le vrai ordonnateur de la manifestation, s'abandonne à un jeu de mots puéril en transformant le prénom d'une collaboratrice de la lettre électronique Respublica : Lucette Jeanpierre devient sous sa plume énervée "Sucette" Jeanpierre... Le problème de la récupération de la Libre Pensée par les lambertistes réside précisément dans son secrétaire général. Sourd à toute alternance au sein de la Libre Pensée, à tout débat interne, à toute écoute extérieure, Eyschen verrouille la situation à un point tel que la libre pensée, en tant qu'attitude intellectuelle, est vidée de sa substance par l'autoritarisme d'un chef d'une autre époque.

En excluant de nombreuses organisations, en les ignorant dans le compte rendu de la manifestation qui sera publié dans son mensuel, la Libre Pensée sert la soupe à Xavier Ternisien, journaliste au Monde friand d'attaques calomnieuses contre l'UFAL. Le recours aux gros bras du PT révèle aussi des méthodes que n'auraient pas désavouées les staliniens. Pour les membres de la Libre Pensée qui pratiquent véritablement la pensée libre et qui ne reconnaissent ni dieu, ni maître, et ils sont très nombreux à ne plus supporter la situation actuelle, il y a urgence à opérer un renouveau de l'organisation, à rompre avec l'autoritarisme du chef et sa rigidité au service d'un PT groupusculaire autant qu'inutile et paralysé par la phobie de l'autre, de la différence, si minime soit-elle. Il incombe aux membres de la Libre Pensée de désigner de nouveaux responsables qui ne seront plus les dépositaires d'un pouvoir absolu. Autant dire une révolution rue des Fossés-Saint-Jacques à Paris...

HTTP://atheisme.org/pt.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue
Protégée par bolet !
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 59
Localisation : Près de lyon
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Manif du 10 pour l'anniversaire de la loi de 1905 Paris   Mer 14 Déc - 0:24

Shocked Shocked C'est qui ces charlots ! Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dame-tortue.com/
.



Nombre de messages : 1102
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Manif du 10 pour l'anniversaire de la loi de 1905 Paris   Mer 14 Déc - 2:44

Les mecs du Parti des Travailleurs.
C'est comme ça chez MacDonald...
Bien frat.
Véro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bolet satan
champipi foutrement mécréant!
avatar

Nombre de messages : 535
Age : 62
Localisation : Waremme, belgitude
Date d'inscription : 05/09/2005

MessageSujet: Re: Manif du 10 pour l'anniversaire de la loi de 1905 Paris   Jeu 15 Déc - 1:53

...en fait des lambertistes... des trotskards réformistes...

_________________
L'anarchie est la forme la plus élevée de l'ordre (Elisée Reclus)
...car c'est l'ordre sans le pouvoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynamicbb.forumculture.net
.



Nombre de messages : 1102
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Re: Manif du 10 pour l'anniversaire de la loi de 1905 Paris   Ven 16 Déc - 1:26

Pour rigoler, voilà tout ce qu'a réussi à me renvoyer un de ces affreux (il réponds dans sa lettre à l'un de ses amis)
Bien frat,
Véro

Mon cher René,
En réponse à ton questionnement à propos du texte de J. Bezecourt publié dans Respublica, et puisque tu souhaites mon avis, le voici.
Les délégations venues de tous les départements ont été constituées, comme dans le nôtre, pour l’essentiel – et sans nier ici et là certains concours--, grâce à l’action des militants de la Libre Pensée. Chacun a pu, libre penseur ou non, sans aucune discrimination, prendre place dans les cars, et à Paris se placer sous les banderoles de son choix. Par exemple deux costarmoricains du PRCF n’ont pas suivi la banderole de la LP22, mais ont rejoint leur groupe et distribué avec leurs camarades le tract de leur organisation. Ils n’ont été interpellés par personne.
La manifestation a connu un très grand succès d’affluence. Nous étions plus de 85 Costarmoricains de diverses sensibilités philosophiques, syndicales, politiques et autres, à battre le pavé parisien dans une réelle ambiance de camaraderie. Ce dont chacun, et toi-même pour me l’avoir dit, a pu convenir. Les laïques dans leur diversité ont clamé haut et fort leur exigence de défendre et promouvoir la loi de 1905 dont la caractéristique fondamentale est qu’elle garantit la liberté de conscience.
Bézecourt , comme Respublica et l’Ufal ont été plus que discrets dans la préparation de la manifestation, à l’image de bien d’autres organisations soit disant laïques. Tu m’as d’ailleurs entretenu de ce problème et n’as pas été le seul, tu le sais, à le déplorer.
Où sont dans les Côtes-d’Armor les organisations qui se sont engagées dans la mobilisation pour la manif ? dans la collecte des fonds pour le déplacement ? Où par exemple étaient les militants de l’Ufal 22 ?
Contrairement à ce que suggère Bezecourt – mais libre à lui de professer un militantisme antireligieux—la manifestation n’était pas dirigée contre les croyances, elle n’était pas antireligieuse, mais anticléricale, c’est-à-dire laïque. (Ce qui n’empêche pas que les athées, les rationalistes, les Libres Penseurs, revendiquent par ailleurs le droit de critiquer les religions, comme des laïques peuvent aussi partager telle ou telle croyance).
Pour sa part, le Comité de liaison de l’Appel aux Laïques, avait à diverses reprises donné la signification de la manifestation : la défense et la promotion de la Loi de Séparation de 1905, qui n’est pas une loi contre les religions. La manifestation du 10/12 revendiquait la localisation de celles-ci dans la sphère privée. « L’Etat chez lui, les Eglises chez elles ».
On a par ailleurs pu lire un communiqué scandaleux de l’Ufal à propos des incidents survenus dans les banlieues en n’y voyant que l’action des « caïds » et des « maffieux ». Manière de susciter la légitime colère de la jeunesse des cités qui aurait pu trouver à se venger – une aubaine pour qui ?—par une descente autorisée et musclée contre la manifestation, à l’image de ce dont avaient été victimes les manifestants lycéens au printemps dernier. La Libre pensée dans un communiqué [rappel de l’avertissement de la LP par rapport à l’UFAL] avait dénoncé le contenu de l’appel de l’UFAL et rappelé les mots d’ordre de la manifestation.
La désolidarisation de la Libre Pensée d’avec ces propos dangereux, et conséquemment la délimitation du cortège des fédérations de la Libre Pensée d’avec les provocateurs du type Bezecourt et Ufal étaient donc des initiatives dictées par la plus haute clairvoyance. D’autant que la charge contentieuse accumulée depuis des mois (1996, 2003, venue du Pape,…) pouvait constituer un terrain propice à des dérapages dont on peut se féliciter qu’ils n’aient pas eu lieu…
Que la Libre Pensée décide de défiler derrière ses propres banderoles me semble relever du droit élémentaire reconnu à chaque organisation de décider avec qui ou non elle s’associe !
C’est même une pratique courante que chacun peut constater lors des manifestations de salariés : les organisations syndicales regroupent adhérents et sympathisants derrière leurs banderoles, et c’est bien ainsi.
Que dans ce cadre, il y ait un service d’ordre, on ne peut que s’en féliciter car les organisateurs d’une manifestation sont responsables de la sécurité des manifestants.
Après tout, les Francs-maçons constituaient aussi un cortège distinct.
Pourquoi dénier ce droit aux Libres Penseurs ?
Et les Bezecourt, Ufal et autres ont pu défiler derrière leurs propres banderoles, de quoi se plaignent-ils ?
Mais pourquoi donc les organisations dont se réclame notre censeur , courent-elles après la Libre Pensée dans laquelle il ne trouve que des horreurs ? Au point de ne voir dans les libres penseurs que des machistes et des violeurs en puissance ? Comme cohérence on fait mieux.
Poutre dans l’œil : quelqu’un a-t-il vu dans le site web de J.B. une quelconque rédactrice féminine ?
L’explication d’une campagne si violente, ne serait-elle pas aussi à rechercher dans le dépit d’un succès auquel il n’a pas contribué ?
Autre question : en quoi la Libre Pensée a-t-elle quelque chose à voir avec les démêlés de tel ou tel journaliste avec l’Ufal , sauf à donner à penser que la LP entretient de secrètes accointances avec un grand journal du soir d’un groupe de presse lié à l’Eglise catholique ?Jésuite va !
Je vois dans ce texte de Bezecourt une attaque haineuse contre la Libre Pensée et contre son Secrétaire général
Et la stigmatisation des engagements politiques de tel ou tel militant ou responsable, avec on ne sait quel relent d’étoile jaune, n’a qu’un lointain rapport avec la liberté de conscience, celle-là même que la loi de 1905 assure à tout individu.
Après tout, c’est bien son droit de se situer à bonne distance de la loi de 1905. Qu’il y reste.
Bien amicalement,
Edouard Le Moigne
(approuvé par Hervé Chuberre, Jacques Chenet, François Le Pivert, Jean-Yves Rouxel, également destinataires de ta demande d’explications).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manif du 10 pour l'anniversaire de la loi de 1905 Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manif du 10 pour l'anniversaire de la loi de 1905 Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» 365 escargots pour deuxième anniversaire du forum ! [Images]
» L'anniversaire d'un prof barré que tout le monde aime!
» On ne peut rester de marbre pour l'anniversaire du Black Perseus
» Les bijoux de la royauté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bolet Satan et Compagnie... :: Tout ce qui vous passe par la tête...ou même ailleurs...-
Sauter vers: