Bolet Satan et Compagnie...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 franchise médicale... vol à répétition...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.



Nombre de messages : 1102
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: franchise médicale... vol à répétition...   Dim 14 Oct - 21:20

« Qui ne peut pas payer quatre euros par mois ? » demandait récemment la
désopilante Roseline Bachelot, on sait en tout cas qui ne les a pas payés : Raymond
Barre au Val de Grâce, Michel Rocard en Inde, André Santini
parti faire son malaise à Moscou , mais il est vrai qu'ils n'ont pas à être traités
commé le commun des mortels.

Dans la longue histoire des coups bas portés à la Sécurité sociale, le dernier en
date s'appelle « franchise médicale ». En seront exemptés les moins de 16 ans, les
femmes enceintes, les bénéficiaires de la CMU ou de
l'aide médicale d'État. Elle sera plafonnée à 50 euros par an et par malade (et non
par famille !), et ne sera pas remboursable par les mutuelles. À quoi il faut
ajouter les franchises déguisées : le forfait de un euro pour chaque consultation
médicale, acte de biologie ou de radiologie depuis 2004, le forfait de 18 euros
pour tout acte de plus de 91 euros depuis 2005, le forfait hospitalier de 16 euros
par jour, la suppression de la prise en charge à 100 % des soins postopératoires
depuis 2003, l'augmentation de 40 % du coût des cotisations aux mutuelles ces
quatre dernières années. Le montant du reste à charge par malade s'élève déjà à 400
euros en moyenne par an, et à 110 euros environ pour ceux qui ont les moyens de se
payer une bonne mutuelle : se soigner correctement coûte de plus en plus cher!

Aucune de ces mesures n'a permis de limiter l'accroissement des dépenses de santé.
Elles n'ont fait qu'accroître les inégalités sociales et rendre l'accès aux soins
de plus en plus difficile à un nombre croissant de personnes à faibles revenus.

Ils prétendent responsabiliser les patients. Mais est-on responsable de sa maladie
? Ils désorganisent le système de santé pour favoriser les actionnaires des
cliniques privés et des laboratoires pharmaceutiques. Ils
fabriquent le déficit de la sécurité sociale en exonérant les employeurs de
cotisations à hauteur de 65 milliards par an , en ne compensant pas 7 milliards de
taxes sur le tabac et les alcools !

D'abord prévue pour renflouer les caisses de l'assurance maladie, cette franchise
est maintenant destinée à financer une cinquième branche de la Sécurité sociale,
qui va être créée dans quelques mois, prenant en charge les personnes âgées
dépendantes, les soins palliatifs, la maladie d'Alzheimer et la lutte contre le
cancer. Génial ! Les malades paieront pour les malades ! Quel cour de pierre
n'adhérerait pas à ce beau
programme ? Or les dépenses de santé sont concentrées sur un faible nombre de
patients : Les 10 % de malades les plus graves qui consomment le plus de soins sont
à l'origine des deux tiers des dépenses. La franchise ne limitera pas les dépenses
des personnes les plus malades, sauf à les laisser mourir, mais pèsera sur les
faibles consommateurs.

C'est une aberration en terme de santé publique, de nombreuses personnes à bas
revenus renonceront à se soigner, quitte à voir leur état de santé s'aggraver faute
de soins primaires.

La finalité réelle de cette mesure, c'est la fin du système solidaire, dans lequel
chacun cotise selon ses revenus et est soigné selon son état de santé, selon le
principe du salaire différé. C'est cette solidarité ouvrière qui est honnie par les
capitalistes et les penseurs libéraux, pour qui chacun est individuellement
responsable de son sort et reçoit selon ses moyens. Ils exigent la mort du principe
de solidarité depuis longtemps car la solidarité les prive de profits
considérables.

Or, pour nous, anarchistes, les cotisations sociales patronales constituent un vol,
puisqu'elles détournent le fruit de notre travail. Quand le patronat est exonéré de
ses charges sociales, c'est deux fois qu'il nous vole, et quand , en plus, il nous
fait imposer par l'Etat, son fidèle commis, des franchises par-dessus le marché,
c'est un troisième vol !

Au lieu de repenser l'organisation du système de soins afin de mieux prévenir les
maladies et leurs complications évitables, coûteuses en moyens sociaux mais
juteuses pour les industries du médicament et les
médecins à honoraires libres, de revoir le mode de rémunération des professionnels
de la santé, de mettre en place de véritables actions de prévention, les politiques
s'acharnent à faire porter la responsabilité du
déficit de la Sécu par les malades, à détruire la solidarité sociale, à s'attaquer
aux plus faibles et à aider les riches à s'enrichir encore - 13 milliards de
cadeaux fiscaux !

Et, par les temps qui courent, la gauche a beau jeu de stigmatiser l'agité de
l'Élysée pour se parer de nouvelles vertus, nous n'oublions pas qu'elle a joué le
même rôle et tenu les mêmes responsabilités que la droite dans cette oeuvre de
destruction sociale les années qui ont précédé et qu'elle en ferait de même
aujourd'hui si elle était au gouvernement.

La franchise est socialement injuste, économiquement inefficace et dangereuse

pour la santé publique. Alors, assez de résignation ! Assez de fatalisme ! Le
capitalisme et l'État n'auront jamais comme préoccupation de faire le bien de
l'humanité. Leur but consiste seulement à satisfaire l'appétit
insatiable des possédants par tout moyens, à commencer par le mensonge et la
tromperie en tentant de faire croire qu'il n'y a plus de solidarité possible.

Si nous désirons une justice sociale et économique, une société égalitaire,
autogérée et donc réellement libertaire, nous n'avons pas d'autres moyens que de
nous révolter pour les conquérir.

Non à la franchise, oui à la solidarité !

Fédération anarchiste
octobre 2007
..........................................................................................................................
Ecoutez à sur le Web Radio libertaire la radio de la Fédération anarchiste
http://rl.federation-anarchiste.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
franchise médicale... vol à répétition...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» IMPORTANT: Pétition pour ne pas que Napoléon soit supprimé des programmes d'Histoire
» Arquebuse à Répétition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bolet Satan et Compagnie... :: Tout ce qui vous passe par la tête...ou même ailleurs...-
Sauter vers: