Bolet Satan et Compagnie...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nicolas Sarkozy président:plus près de toi, seigneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.



Nombre de messages : 1102
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Nicolas Sarkozy président:plus près de toi, seigneur   Dim 2 Sep - 18:47

Nicolas Sarkozy président, plus près de toi, seigneur
jeudi 30 août 2007

Elu le 6 mai 2007 président de la République par 18 983 138 français, c’est-à-dire 30 % des personnes résidant sur le sol français, Nicolas Sarkozy multiplie les génuflexions envers les sectes monothéistes depuis sa prise en main du goupillon présidentiel :
10 mai 2007 : un cardinal du Vatican se réjouit de l’élection de Nicolas Sarkozy On frétille au Vatican : le 10 mai, Jean-Louis Tauran s’est réjouit de "la position extraordinairement ouverte" du nouveau président (AFP, 20 juin 2007). L’entretien est paru dans le journal des évêques italiens Avvenire et le cardinal français y rappelle les vœux très pieux de Sarkozy exprimés dans son missel "La République, les religions, l’espérance" (Editions du Cerf, 2004), comme la réforme de la loi de 1905 et un financement facilité des religions par l’Etat et les collectivités publiques.
18 mai 2007 : nomination de Christine Boutin comme ministre du Logement et de la Ville. Opposée à l’IVG, autant qu’à la pilule du lendemain, Christine Boutin a déposé, en janvier 2005, une "Proposition de loi tendant à favoriser l’aide aux femmes enceintes en difficulté", qui consiste en une "prévention de l’IVG" par un financement public de la propagande anti-IVG. Auparavant, elle s’était opposée au PACS en montrant la Bible à l’Assemblée Nationale en 1998 (dans son "explication", elle prétend que ce geste "n’affectait aucunement la laïcité républicaine, bien au contraire"). La députée des Yvelines est "consulteur" auprès du Conseil Pontifical pour la Famille depuis 1995 et, en juillet 2006, elle participe au Congrés théologique et pastoral international de Valence en Espagne sur le thème de la transmission de la foi dans la famille. Elle avait d’ailleurs fondé en 1993 l’Alliance pour les droits de la vie (Le Monde 21 juin 2007), dont l’objectif est identique, la lutte contre l’IVG. Christine Boutin est aussi présentée comme une sympathisante de l’Opus Dei (Opus Dei, les chemins de la gloire, Peter Hertel, Editions Golias, 2002). Concernant l’islam, elle est favorable au port du torchon islamique à l’école et elle a participé amicalement au congrés 2006 de l’UOIF. En novembre 2006, interrogée par Karl Zéro sur Canal +, elle estime que Georges Bush pourrait être à l’origine des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats Unis d’Amérique (vidéo sur Liberation.fr, 5 juillet 2007). La composition de son cabinet est à l’image de ses convictions catholiques. Elle en a nommé directeur le préfet Jean-Paul Bolufer, opposé à l’avortement et à l’homosexualité (Prochoix 1er juin 2007). Y officie aussi en tant que conseillère technique Christine Dechefdebien, condamnée en 1992 à quatre mois de prison avec sursis et 5000 francs d’amende pour sa participation à un commando anti-IVG dans un hôpital public de Pau (Le Monde, 5 juillet 2007). Enfin, on y trouve un curé, Jean-Marie Petitclerc (polytechnicien et salésien), nommé fin juin 2007 comme chargé de mission pour les relations avec les acteurs locaux (Liberation.fr 5 juillet 2007).
20 juin 2007 : Le Vatican félicite Sarkozy pour son "ouverture" Un grand espoir agite les soutanes vaticanes : l’élection de Sarkozy laisserait entrevoir la possibilité d’inscrire la mention d’une imaginaire identité chrétienne dans la Constitution européenne. C’est le cardinal Tarcisio Bertone, le secrétaire d’Etat du Vatican, qui voit dans son accession au trône un "changement d’orientation" relativement à cette question : "C’est une bonne chose, parce qu’une saine laïcité peut être parfaitement compatible avec la reconnaissance de ses racines, de ses origines chrétiennes et de son identité chrétienne" (AFP, 20 juin 2007).
Juin 2007 : Nicolas Sarkozy a écrit à Benoît XVI Non content de multiplier les attentions envers toutes les sectes monothéistes, Nicolas Sarkozy y ajoute la déférence en écrivant au pape Benoît XVI en réponse à ses bons vœux. Au menu de la missive du valet : les chrétiens persécutés dans le monde et la situation des personnes prises en otage par divers groupes armés, aux Philippines comme en Colombie avec Ingrid Betancourt (La Croix, 21 juin 2007).
4 juillet 2007 : Michèle Alliot-Marie inaugure la Maison de la Conférence des Evêques de France La ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales, a inauguré, le 4 juillet, la nouvelle maison de la Conférence des Evêques de France, au 58, avenue de Breteuil à Paris. Dans son discours, prononcé en présence du Nonce apostolique et du Président de la Conférence des Evêques de France, la ministre a commencé par noter que le quartier des ministères, dans lequel se trouve le bâtiment, est aussi "celui de nombreux lieux de foi et de réflexion". Le hasard, bien sûr, a placé les émissaires du Vatican à côté du pouvoir politique. L’intervention de la ministre s’est inscrite dans le partenariat déjà existant avec l’organisation catholique : "Je m’associerai avec plaisir et intérêt aux manifestations et rencontres qui nous permettront ensemble de faire avancer les grandes questions qui nous sont posées." Et, sans rire, Michèle Alliot-Marie évoque une bien curieuse "évolution vers la modernité" de la Conférence des Evêques de France. Enfin, elle sacre l’Eglise comme un guide qui nous sortira de l’incertitude : "Dans un monde qui a vu s’effondrer la plupart des repères idéologiques et moraux, les religions ont plus que jamais vocation à éclairer la société, qu’elle soit civile ou politique. Je remercie l’Eglise catholique de la contribution déterminante qu’elle apporte à ce débat."
Juillet 2007 : Michèle Alliot-Marie veut organiser la formation des imams Fidèle écho de la voix de son nouveau maître, Michèle Alliot-Marie prend en charge le dossier de la formation des imams. L’objectif, comme toujours, est la constitution d’un islam gallican qui devienne un partenaire de l’Etat : "Aujourd’hui, les contenus existent, les musulmans sont au pied du mur et l’Etat a la volonté de construire et de maîtriser un islam français", indique-t-on à son cabinet (Le Monde, 7 juillet 2007).
14 juillet 2007 : les Petits Chanteurs à la Croix de Bois participent au défilé des armées Le 14 juillet, la chorale catholique des Petits Chanteurs à la Croix de Bois a chanté, avec le Chœur des armées françaises, la Marseillaise, le Chant des Partisans et l’Hymne à la joie de Beethoven, qui est l’hymne européen (Reuters, 14 juillet 2007).
30 juillet 2007 : Lettre de mission de Nicolas Sarkozy à Michèle Alliot-Marie Dans sa lettre de mission adressée à la ministre des cultes, Nicolas Sarkozy reprend la terminologie abondamment utilisée dans son libre La République, les religions, l’espérance en estimant que les religions seraient porteuses d’une "espérance" : "L’espérance n’est pas une menace pour la République." Nicolas Sarkozy confie aussi à Michèle Alliot-Marie le soin de garantir à l’islam les facilités nécessaires à son développement en France : "Nous voulons que tous les croyants de notre pays puissent pratiquer et transmettre leur religion dans des conditions dignes. Vous veillerez à cet effet à ce que les dispositions déjà en vigueur qui permettent la construction de lieux de culte soient appliquées. Vous nous proposerez des solutions concrètes s’agissant des cimetières confessionnels. Vous accompagnerez des projets de formation d’imams en France. "
7 août 2007 : Pluie d’éloges suite au décès du cardinal Lustiger Suite au décès du cardinal Lustiger le 5 août, Nicolas Sarkozy, François Fillon (Premier ministre), Michèle Alliot-Marie et Christine Albanel (ministre de la Culture) n’ont pas été avares d’éloges à propos de cet ennemi résolu du siècle des Lumières (AFP, 7 août 2007).
10 août 2007 : Nicolas Sarkozy traverse l’Atlantique pour assister aux obsèques du cardinal Lustiger En vacances aux USA, Sarkozy est revenu spécialement à Paris afin d’assister, à la cathédrale Notre-Dame, aux obsèques du cardinal Lustiger. Pour lui, l’ancien archevêque de Paris était "une grande figure de la vie spirituelle, morale, intellectuelle et naturellement religieuse de notre pays" (Libération, 7 août 2007). Plusieurs ministres et secrétaires d’Etat ont assisté aux funérailles : François Fillon, Jean-Louis Borloo, Michèle Alliot-Marie, Brice Hortefeux, Luc Chatel, Nathalie Kosciusko-Morizet et André Santini (AFP, 10 août 2007).
22 août 2007 : Sarkozy en colère contre Panafieu pour ne pas avoir assisté aux obsèques de Lustiger
Selon Le Canard Enchaîné du 22 août, Nicolas Sarkozy a gratifié de sa colère habituelle Françoise de Panafieu pour ne pas avoir assisté aux funérailles de Lustiger parti vérifier les hallucinations catholiques sur l’au-delà. Alors que le pèlerin Sarkozy a fait un aller-retour spécial depuis sa villa luxueuse aux USA, la candidate à la Mairie de Paris n’est pas venue se prosterner à Notre-Dame en souvenir de l’entêté contre-révolutionnaire.

Jocelyn Bézecourt
www.atheisme.org

Texte piqué sur le site de Riposte laïque,
http://www.ripostelaique.com/spip.php?article30
Un p’tit nouveau parmi les défenseurs de la laïcité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nicolas Sarkozy président:plus près de toi, seigneur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au président Nicolas Sarkozy
» À Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République française.
» Nicolas Sarkozy imagine de refonder le capitalisme mondial en plusieurs étapes
» Sarkozy en Haiti...
» Un discours controversé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bolet Satan et Compagnie... :: A propos d'obscurantismes...-
Sauter vers: