Bolet Satan et Compagnie...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les enfants ne devraient jamais être enfermés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.



Nombre de messages : 1102
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Les enfants ne devraient jamais être enfermés   Lun 30 Juil - 20:56

Les enfants ne devraient jamais être enfermés

Si les politiques et les avis divergent sur les solutions à réserver aux migrants en "situation illégale", le sort des enfants devrait faire l'unanimité : ils ne devraient jamais être enfermés.
Pour le transfert de leur prison vers l'aéroport, les adultes sont menottés. Quel effet cela a fait à Tumba de voir sa maman menottée? Elle ne me l'a pas dit, mais j'ai appris qu'elle avait uriné deux fois par terre et qu'elle s'était retrouvée au sol quand ils ont voulu l'arracher à sa maman, elle-même prise par la gorge, ce qui a laissé des blessures visibles au cou. C'est une technique courante : pour motiver les mamans à monter dans l'avion, nous osons les séparer de leur enfant. Cela permet parfois de dire que leur bébé est déjà dans l'avion et que si elles veulent le récupérer, il n'y a qu'à monter. La violence physique s'accompagne de violences verbales et psychologiques plus insidieuses. Tumba et sa maman ont eu droit à la totale de la part des six agents de l'Etat, quatre hommes et deux femmes, en charge de sa tentative de rapatriement le 7 septembre 2006. (...)"
Cet extrait est tiré de la "Plaidoirie pour Tumba, six ans et demi, 82 jours de prison : "Peut-on enfermer des enfants? Je vous le demande, peut-on enfermer des enfants ?" A l'époque de la sinistre "technique du coussin", il n'a pas fallu dire à des personnes comme Semira Adamu que "son bébé était déjà dans l'avion" car, à l'époque (1998), il n'y avait guère d'enfants dans les centres fermés. Aujourd'hui, ils sont plus d'une centaine.
Si les politiques et les avis divergent sur les solutions à réserver aux migrants en "situation illégale", il y a, parmi les diverses catégories de personnes retenues dans les centres fermés de notre pays, un grand nombre d'entre elles dont le sort devrait faire l'unanimité : les enfants ne devraient jamais être enfermés. C'est criant d'évidence : on n'enferme pas des enfants, même au motif que leurs parents n'ont plus les "bons papiers". On n'enferme pas des enfants : sous aucun prétexte et certes pas sous le couvert du droit.
Oui, il existe, sur le territoire de notre pays, des clôtures barbelées derrière lesquelles sont détenus des enfants dont certains étaient pourtant régulièrement scolarisés, depuis quatre ou cinq ans parfois, et dont les parents habitaient et travaillaient dans notre ville ou notre village. Certes, pas les boulots les plus faciles, pas dans les lieux les plus agréables, mais en tentant de s'intégrer le mieux possible et souvent, on peut le comprendre, le plus discrètement possible. Des policiers sont venus les surprendre, à l'école, au boulot, à la maison. A peine le temps d'emporter quelques jouets, quelques livres, quelques vêtements...
Dans le dernier roman de Tatiana de Rosnay ("Elle s'appelait Sarah"), nous revivons les rafles de Juifs en 1942 lorsque la police française a rassemblé, en une seule journée, dans le Vélodrome d'Hiver à Paris près de 13 000 personnes avant de les déporter. Les nazis - ce mot peut-il s'écrire autrement qu'en minuscules ? - n'avaient pas envisagé initialement d'y inclure des enfants pour ne pas risquer de faire penser à la population que les camps étaient autre chose que des camps de travail. N'importe. Le 16 juillet 1942 à 17 heures, un communiqué de la police municipale de Paris fait état de la présence de 4 051 enfants dans le Vel'd'Hiv'. La majorité des enfants était de nationalité française. Les policiers étaient français. Cela se passait en France. Aucune comparaison n'est donc permise avec "nos" enfants détenus dans "nos" centres fermés car "nos" enfants ne sont pas belges, ne sont pas juifs, et ne sont pas destinés aux camps de la mort. Ils seront "simplement" rapatriés. Mais , et n'est-ce pas contre cela que l'unanimité devrait se faire, ces enfants seront renvoyés dans "leur" pays après avoir été raflés et détenus.
La seule véritable patrie d'un enfant, n'est-ce pas là où vivent ses parents, où que ce soit sur notre planète ? Qu'il soit né en Belgique ou ailleurs, un enfant vivant sur notre territoire doit être "notre" enfant. Nous lui devons tout ce que nous exigeons pour nos enfants simplement parce qu'ils sont des enfants. Avec un nombre croissant d'organisations, Médecins Sans Frontières dénonce sans ambages le coût humain exorbitant de la détention d'enfants dans les centres fermés. A leur suite, manifestons individuellement et collectivement notre indignation. Multiplions nos suppliques auprès de nos nouveaux élus pour qu'à travers le programme du futur gouvernement souffle un petit vent printanier dans la bonne direction.
Au fait, le saviez-vous ? "Opération Vent printanier" était le nom de code que les autorités d'occupation et le gouvernement de Vichy avaient inventé pour la rafle du Vélodrome d'Hiver ! Je vous souhaite quand même un bel été.
* Extrait de la plaidoirie d'Alain Deswaef, cabinet d'avocats du Quartier des libertés, Premier prix au Concours international de plaidoiries pour la défense des droits de l'Homme, Mémorial de Caen (Normandie), 4 février 2007 (à lire sur www.memorial-caen.fr)

Jacques Ruez-Nifal Citoyen lambda
© La Libre Belgique 2007
Mis en ligne le 28/07/2007
- - - - - - - - - - -
http://www.lalibre.be/article.phtml?id=11&subid=118&art_id=361720
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les enfants ne devraient jamais être enfermés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et ils vécurent malheureux et n'eurent jamais d'enfants !
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bolet Satan et Compagnie... :: Politique délirationnesque...ou même franchement abjecte...-
Sauter vers: