Bolet Satan et Compagnie...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 regardez les oiseaux s'envoler... loin des EPM...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.



Nombre de messages : 1102
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: regardez les oiseaux s'envoler... loin des EPM...   Lun 30 Juil - 12:56

Le 24 mars 2007, nous étions une centaine à protester à Lavaur contre l'ouverture
prochaine d'un "Etablissement Pénitentiaire pour Mineurs" (EPM). Qu'a t-il pu se
passer dans la tête des élus de cette petite ville de province, pour avoir cette
idée saugrenue ? Car, " construire une prison pour enrayer la délinquance, c'est
comme construire un cimetière pour arrêter une épidémie ", mais l'État a trouvé un
lieu discret pour une ignominie qu'il n'aurait pu commettre à Toulouse.

Trois établissements EPM ont vu le jour sur le territoire, outre celui de Lavaur,
un à Mont-de-Marsan, un à Lyon...7 sont prévus en tout sur le territoire. Pour
certains, c'est une affaire juteuse sur le dos des enfants, qui s'apparente à un
hold-up aggravé sur mineurs par personne ayant autorité. Il y avait urgence,
électorale, bien sûr, pour acheter aux électeurs la paix sociale, en langage
politique traduisez : sécurité.

La sécurité, on en met à toutes les sauces, et croyez- le, à Lavaur en haut lieu on
est fier de cette taule qui crée 120 emplois : sécurité de l'emploi. 77 emplois de
surveillants : matons ; on est tout de suite renseigné sur le genre de travail et
aussi sur le genre de " liberté ". Le tout, doit rester discret, très discret.
Ainsi, si l'établissement n'a que 60 cellules, vu que la détention moyenne ne sera,
en principe nous dit-on, que d'un à deux mois, ce seront environ 720 petits enfants
qui passeront chaque année à la case prison de Lavaur, soit environ 5 000 sur tout
le territoire !

Les mineurs représentent-ils un réel danger pour notre sécurité au point de les
enfermer ? Un jeune Vauréen
(habitant de Lavaur) affirmait : " On ne va tout de même pas laisser ces jeunes
traîner dans les rues ! .Quand on sait que nos soi-disant représentants du peuple,
qui se prennent pour le peuple, ont voté des lois qui ont créé le délit de
rassemblement dans le hall d'un immeuble et qui ont abaissé l'âge de la minorité
pénale à 10 ans (Loi Perben 2002), nous comprenons qu'il y a une volonté manifeste
d'embastiller les enfants, non pas pour " traiter la délinquance " et encore moins
pour les éduquer, mais pour éviter les troubles sociaux provoqués par la misère et
les inégalités. En définitive, ce ne sont pas les enfants mais les élus qui
représentent un danger ! Car le problème est bien là, que va t-on faire de ces
enfants ? Et la réponse est claire : rien, rien d'autre que les enfermer. Car,
contrairement à ce que prétend le pouvoir, ce n'est pas un séjour dans un EMP qui
va permettre d'éduquer un adolescent. Même si, pour donner une apparence de réalité
à ce prétexte, une dizaine d'enseignants, un psychologue et 39 éducateurs viennent
seconder les77 surveillants. C'est de la poudre aux yeux. On n'éduque pas derrière
des barreaux : ce type d'établissement n'a qu'une fonction " mater "des gamins pour
cacher les vrais problèmes.

La situation des prisons françaises est catastrophique. Les politiciens le savent,
mais dans leur haine du pauvre, ils prennent un plaisir malsain à laisser pourrir
la situation. Les instances européennes peuvent bien épingler la France en matière
de droits humains dans les prisons, à l'intérieur des murs rien ne change. La
France est toujours la dernière de la classe et l'administration pénitentiaire
détient le bonnet d'âne. Aujourd'hui on meurt dans les prisons faute de soins, car
la prison ce n'est pas ce qu 'en disent ceux qui
ne l 'ont vue ni de près ni de loin et qui en ont cette image caricaturale du
détenu logé et nourri qui s'abrutit
devant sa télé. La prison ne se résume pas à la privation de liberté ; c'est un
système avec sa hiérarchie, comme à l'extérieur, où le fort impose sa loi au
faible, où le prisonnier subit la loi de l'administration pénitentiaire.

L'isolement est à la base des sévices quotidiens subis par les détenus et consiste
d'abord à les isoler de leurs
attaches familiales et sociales, isoler un enfant de tous ses liens sociaux ne
peuvent jamais contribuer à son
éducation. Isoler, c'est le maître mot. C'est "pour la bonne cause" toujours "la
bonne cause" : la sécurité. En son nom l'administration se donne le droit de lire
et éventuellement d'empêcher le courrier de parvenir aux détenus. Elle décide d
'autoriser ou non les visites. Elle peut également au sein de la prison, isoler un
prisonnier des autres, l'empêcher de parler à quiconque. Cet isolement conduit à la
destruction psychologique de l'individu dans des quartiers spéciaux dits quartiers
d'isolement, véritables prisons dans la prison
avec les seules lois de l'administration pénitentiaire (AP). Ces raisons font de la
prison un endroit où les taux de suicides sont bien plus importants que dans la
population générale, un endroit inhumain qui fait souffrir en premier les familles.
Les suicides frappent les jeunes peu préparés à ces situations de maltraitance
institutionnelle et si vous avez le malheur d être la mère ou le père de cet
enfant, l'AP ne vous donnera pas d'explication, en prison on meurt faute de soins,
car la dépression ne s'y soigne pas. Les familles, souvent découragées par les
tracasseries finissent parfois par couper les relations avec les détenus ce qui les
isole encore plus. Les couples ne peuvent avoir de relations sexuelles (comme cela
se fait dans des pays plus évolués) alors souvent les couples se séparent... C'est
tout ça, la prison.

A Lavaur, ce 24 mars, à la case prison il n'y avait pas encore de maton mais un
gros bloc de béton et la pluie
s'était invitée comme à un grand jour de tristesse pour les enfants.

http://cnt-ait.info/article.php3?id_article=1400

Extrait du n°101 du journal "Anarchosyndicalisme !", envoi gratuit sur simple
demande par mail à
contact(a)cnt-ait.info
ou par courrier à CNT AIT 7 rue St Rémésy 31000 TOULOUSE (On peut aussi s'abonner
un an 10 Euros, soutien 20 euros et plus)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
regardez les oiseaux s'envoler... loin des EPM...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Les oiseaux
» regardez lol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bolet Satan et Compagnie... :: Politique délirationnesque...ou même franchement abjecte...-
Sauter vers: