Bolet Satan et Compagnie...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Souffrance des salariés...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bolet satan
champipi foutrement mécréant!
avatar

Nombre de messages : 535
Age : 62
Localisation : Waremme, belgitude
Date d'inscription : 05/09/2005

MessageSujet: Souffrance des salariés...   Lun 23 Juil - 14:03

France PARIS (AFP) - 21/07/07 07:20

Souffrance des salariés: diagnostic d'impuissance des médecins du travail

Aux premières loges pour constater la souffrance de certains salariés dans leur emploi, les médecins du travail peinent à relayer les appels de détresse auprès des employeurs et à faire évoluer l'organisation du travail, quand ils ne sont pas entravés dans leur mission.

Aux maux des salariés, du trouble musculo-squelettique à la dépression pouvant conduire jusqu'au suicide, font écho les sentiments d'"isolement", d'"impuissance" et de "frustration" de ces médecins, selon des témoignages recueillis par l'AFP.

A la fois représentants des salariés et conseillers des employeurs, les médecins se trouvent dans une position bancale, entre intransigeance et compromis avec les directions pour de petites avancées.

Pourtant leur action est indispensable: "nous sommes inondés de plaintes depuis les années 1990", relève le Dr Bernard Salengro, président du syndicat des médecins du travail CFE-CGC.

"Si les directions ne font pas de difficultés pour résoudre le bruit dans un atelier, elles bloquent quand on pointe le coeur de leurs prérogatives, l'organisation du travail, et quand la souffrance sort de notre cabinet", estime le Dr Gilles Arnaud, du Syndicat national des professionnels de la santé au travail.

Les médecins peuvent faire appel aux représentants du personnel au comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et aux inspecteurs du travail. Mais les premiers doivent être suffisamment puissants, les seconds sont trop peu nombreux et sans autorité suffisante, juge le Dr Salengro.

C'est pourquoi la plupart des alertes des directions "se soldent par des échecs", regrette le Dr Arnaud, se remémorant seulement avoir réussi à écarter un manager dans la grande distribution il y a plus de trois ans.

A la centrale EDF de Chinon(Indre-et-Loire), dont quatre salariés se sont suicidés en deux ans, le Dr Dominique Huez avait rendu plusieurs rapports alarmants sur les risques psycho-sociaux dans l'entreprise, sans effet. Il en a témoigné devant la justice pour faire reconnaître un suicide comme maladie professionnelle.

"Pour être indépendant, il faut être un héros", revendique le Dr Huez, qui s'est vu contester plusieurs avis médicaux par EDF.

D'autres médecins se sont sentis culpabilisés par leur direction, ont été menacés d'être remplacés ou même dénoncés au Conseil de l'Ordre.

C'est souvent après des drames que les employeurs se mobilisent. Ainsi l'usine Novacarb en Lorraine, dont deux salariés s'étaient suicidés - un sur son lieu de travail - a pris le problème du mal-vivre à bras-le-corps, en entamant une réflexion avec l'aide du médecin du travail.

Certains praticiens ne résistent pas au trop-plein de souffrances exprimées "quasi quotidiennement" dans leur bureau. Ce médecin de France Télécom en Poitou-Charente a démissionné: "je ne peux résoudre la problématique de l'entreprise", en pleine restructuration, avec 22.000 suppressions d'emplois en trois ans.

Mais selon le Dr Arnaud, une majorité de ses collègues pensent que "ce qui est bon pour l'entreprise est bon pour les salariés", et se concentrent sur les cas individuels et non les causes profondes.

Leur action n'est pas facilitée non plus du fait que "les pathologies psychiques ne figurent pas dans le tableau des maladies professionnelles", a déploré le Dr Olivier Galamand, médecin chez IBM, dans un courrier au ministre du Travail.

"Une révolution culturelle est nécessaire pour sortir d'une médecine d'aptitude, héritière d'une médecine de sélection de la main d'oeuvre", affirme le DrHuez.

_________________
L'anarchie est la forme la plus élevée de l'ordre (Elisée Reclus)
...car c'est l'ordre sans le pouvoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynamicbb.forumculture.net
 
Souffrance des salariés...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 400 employés de la mairie de Pétion ville ont été révoqués

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bolet Satan et Compagnie... :: Politique délirationnesque...ou même franchement abjecte...-
Sauter vers: