Bolet Satan et Compagnie...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Se heurter à la violence soi-disant légitime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.



Nombre de messages : 1102
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Se heurter à la violence soi-disant légitime   Jeu 10 Mai - 20:45

Deux articles du Monde Libertaire 1477 de cette semaine

Véro



« Notre mission est de montrer au peuple que le remède n'est pas de changer le gouvernement, mais d'abolir le gouvernement. »
Errico Malatesta


*** Éditorial :

DÉPITÉS ! La majorité des Français est, ce dimanche soir, à l'heure où nous bouclons ce numéro, dépitée de voir l'avocat aux dents longues arriver au pouvoir et au sommet de sa carrière.

Telle est leur démocratie, la règle du jeu de l'élection au suffrage universel direct à deux tours. En effet, monsieur le comte de Naguy Bocsa a obtenu un score très nettement supérieur aux 50 % plus une voix qui lui était nécessaire pour parvenir à la chefferie de l'État.

Ce processus électoral entraîne que - alors qu'au premier tour à peine un quart des inscrits sur les listes électorales voulaient se donner comme maître le leader de la libéralisation sans entrave - celui-ci se retrouve
élu.

Ne nous leurrons pas, l'arrivée d'un nouveau président de la République n'a jamais changé fondamentalement notre condition d'exploités, et Ségolène Royale, sa partenaire, telle que l'a qualifiée notre nouveau président, serait-elle arrivée en première position que cela n'aurait pas changé grand-chose au sort qui nous est réservé.

L'espoir que certains ont mis à faire barrage à la droite pour mettre la gauche à sa place a été déçu. Et maintenant, la question qui se pose est : où va se canaliser l'énergie de ceux qui, massivement, ont cru que ces élections pouvaient changer leur vie ? Vont-ils, naïvement, reporter leurs espérances vers les prochaines législatives, pour encore remettre à d'autres le soin d'exécuter ce que eux seuls peuvent réaliser ? Ou enfin
réaliseront-ils que les bouffons qui nous gouvernent ne représentent qu'eux-mêmes, et que si nous voulons que le monde bouge, il est temps que nous prenions nos propres affaires en main.

Ce n'est qu'en nous organisant nousmêmes, dans nos quartiers et dans nos entreprises, que nous pourrons créer une véritable résistance à la domination que nous font subir les maîtres de la finance et les politiciens.

Ce n'est pas par dogmatisme que les anarchistes appellent à déserter les urnes, mais bien parce que l'expérience nous a montré que les élections n'ont jamais changé quoi que ce soit dans l'ordre exploiteur-exploités.

Le troisième tour social n'étant pas à l'ordre du jour des leaders des
organisations syndicales, c'est bien à la base de décider enfin que ça suffit.


*** Et en prime un article de Fred :

Maintenant, la rue

AINSI, les urnes ont décidé que le nain napoléonien présiderait le pays les cinq années à venir. Les moutons, échappés des baignoires, se sont rendus en troupeau dans les bureaux de vote, autre manière de se laisser
gentiment égorger. Peu importe, au final, le non-événement a eu lieu, qui ne bouleversera que celles et ceux dont la croyance en la démocratie, utopie inachevée, permet de penser encore qu'ils sont écoutés. A ceux-là,
quel que soit leur vote, on souhaitera de n'avoir pas oublié de passer à la
pharmacie acheter un tube de vaseline avant de se rendre aux urnes.

Se rendre, c'est le mot, tant une fois encore l'acte électoral prouva, ce dimanche, son inanité. Cependant, de cette élection, on peut tirer certains enseignements, utiles peut-être pour l'avenir. Premièrement le front anti-Sarko n'a pas suffit à empêcher le nabot d'accéder aux plus hautes fonctions.

Ce front, mollement motivé, cette ligne Maginot de la gauche bien-pensante, fut tout simplement contournée par la grâce de veilleurs endormis par les balivernes ségoléniennes.

« Je veut réconcilier les Français et l'entreprise », lâcha par exemple la cruche.
Belle version droitiste de la lutte des classes.

Secondement, dans cette campagne, chaque candidat s'efforça, souvent avec succès, de faire un pas vers la droite. De Laguiller appelant à voter pour Royal à Sarkozy reprenant à son compte le programme du Front national (en passant par Royal, jouant le centre contre la gauche), chacun semble avoir accompli son aggiornamento. Au final, ce soir, nous assistons à une victoire flagrante du libéralisme, comme si les électeurs français avaient voté en même temps pour Bush et pour Thatcher. La
révolution conservatrice est donc en marche, et personne ne pourra sérieusement s'y opposer, puisque Royal, candidate de droite, a achevé la gauche. Les scores du Parti communiste, de LO, de les Verts et
autres Bové, montrent assez l'audience de la gauche antilibérale, qui donne l'impression d'avoir cessé d'exister.

L'essentiel bien sûr, est ailleurs. La casse du Code du travail, la casse des
acquis sociaux, la chasse aux sans-papiers, la chasse aux pauvres, n'en doutez pas, est dès ce soir ouverte. Ce soir, ce n'est pas seulement
Sarkozy qui a gagné,mais aussi le MEDEF, et les commissariats. Cette fois il ne suffira pas d'être nombreux dans la rue, il faudra également être déterminés, et pugnaces, car Sarkozy n'est pas Villepin. Le néo-nationaliste atlantiste pro-Bush ne reculera pas, sachez-le, devant une poignée de millions de manifestants. Où seront les électeurs de Ségolène lorsqu'il faudra se heurter aux policiers, subir la violence soi-disant légitime?

Devant Jean-Pierre Pernault, comme depuis des années?

Encore ne parlons-nous ici que de politique intérieure. On préfère s'interdire de se demander quelle sera la position de Sarko vis-à-vis, au hasard, de l'Irak, de la Palestine.

Au final, ce qui fut élu ce soir, c'est le pire de la régression, pur produit du
capitalisme. Qui s'en étonnera? Sarkozy ne fut jamais que la pire des solutions, il n'est pas surprenant que la France l'ait choisi.

Fred,
Groupe libertaire Louise-Michel de la Fédération anarchiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Se heurter à la violence soi-disant légitime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (choquant) Un soit disant artiste ...(choquant)
» L'alcool c'est mauvais pour la santé !
» Cuthbert Binns, légitime professeur d'histoire de la magie
» Asami Akira ft Yamapi & Asami Seichirou ft Gackt
» Ca va mieux en le disant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bolet Satan et Compagnie... :: Que lisez-vous en ce moment?-
Sauter vers: