Bolet Satan et Compagnie...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 30e anniversaire du mouvement des Mères de la Place de Mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.



Nombre de messages : 1102
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: 30e anniversaire du mouvement des Mères de la Place de Mai   Ven 4 Mai - 10:57

Ni pardon, ni oubli à Buenos Aires : 30e anniversaire du mouvement des Mères de la Place de Mai contre la dictature militaire

"¡ Resistir es combatir !" : depuis trente ans les Mères de la Place de Mai résistent et combattent Videla et ses sbires en refusant l'oubli et la résignation. De 1976 à 1983, 30 000 p ersonnes sont "disparues" pendant la dictature. Etre "disparu" c'est n'être, officiellement, ni vivant, ni mort, c'est n'être rien, c'est l'existence niée. Trente ans apres la fondation de leur mouvement, les mères de fils et filles assassinés par le régime sont toujours là, sur la Plaza de Mayo : ni pardon, ni oubli. On les présente parfois comme les "folles de la Place de Mai" car est folle celle qui dérange en ne se taisant pas, qui ne s'enferme pas dans une douleur intime devenue ordinaire, qui refuse le terrorisme de l'Etat militaire, celle qui, inlassablement, tourne sur cette place chaque jeudi et agite le souvenir de son enfant chéri.
Le 30 avril 2007, sur ce lieu incontournable de leur lutte, le trentième anniversaire a été fêté avec la force de celles qui, par la sauvagerie des militaires, ont perdu une partie de leur être, une part charnelle de leur corps de femme. Hebe De Bonafini, la présidente, a accueilli les très nombreux invités de la soirée. On vient de loin pour en appeler à la révolution, les soutiens étrangers répondent "présente" (Cuba, Colombie et le Venezuela avec sa révolution bolivarienne). La partie musicale est assurée, entre autres, par un orchestre symphonique qui, naturellement, entraîne le tango dans la soirée. La police elle aussi est venue : des femmes septuagénaires qui, avec leurs foulards blancs, réclament leurs enfants, constituent des modèles de subversion et de courage, crachant à la gueule puante des fascistes. Mais Videla et ses fumiers assassins crèveront dans leur lit de pourriture.
La commémoration, célébrée jusque tard dans la nuit face à la Casa Rosada, le siège du Gouvernement, n'est pas un évènement qui, sitôt terminé, sera oublié. La lutte antifasciste, l'exigence de châtiments à l'encontre des tortionnaires et le combat pour la justice sociale couvrent les murs de la capitale d'innombrables graffitis : "Videla al paredon" (Videla au poteau d'exécution), "30 000 raisons pour continuer à lutter", "la police hors des écoles", "la contraception pour éviter l'avortement, l'avortement pour ne pas mourir". Les revendications sont aux antipodes du pardon catholique qui, toujours, fit le bonheur et assura le repos, voire acheta une nouvelle virginité, à tous les fascistes. Avec les Mères de la Place de Mai, le combat durera "hasta la victoria siempre, queridos hijos" (jusqu'à la victoire, chers enfants).

à Buenos Aires,

Jocelyn Bézecourt co-auteur avec Gérard da Silva de "Contre Benoît XVI. Le Vatican, ennemi des libertés"
Editions Syllepse 2006
www.syllepse.net/lng_FR_srub_37_iprod_297-Contre-Benoit-XVI.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
30e anniversaire du mouvement des Mères de la Place de Mai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Le déclin du mouvement lavalas et l'échec de Préval sur le terrain
» Anniversaire 2010 du Chef d' Etat-Major
» BON ANNIVERSAIRE DROOPY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bolet Satan et Compagnie... :: MOTIF Libertaire :: Actualités Libertaires :: Manifestations-
Sauter vers: