Bolet Satan et Compagnie...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre ouverte au directeur du magasine Psychologies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.



Nombre de messages : 1102
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: Lettre ouverte au directeur du magasine Psychologies   Mer 1 Nov - 1:29

Une manière de résister, celle de Florence Montreynaud et du réseau « encore féministes », par un envoi massif de lettres.



Bien frat.

Véro





la violence nuit toujours



Lettre ouverte au directeur du magazine Psychologies

(29 rue de Lisbonne, 75008 Paris)

Monsieur,

Vous avez choisi de mettre en couverture du numéro d'octobre de Psychologies ces mots :


« cahier sexe : un peu de violence ne nuit pas ».
Ce titre accrocheur et votre campagne massive de diffusion sur les parois des kiosques ont répandu


cette idée dans le grand public.

Il faut ouvrir le magazine pour découvrir que l'article de Flavia Mazelin Salvi s'intitule


«Un peu de «violence» ne nuit pas», avec le mot violence mis à distance entre guillemets, et précise :

«Pas de malentendu : nous ne faisons pas ici l'apologie de la brutalité en amour. »
La violence, précise l'auteure, « est toujours alimentée par un sentiment d'impuissance ou de toute-puissance,


où l'autre est, soit vécu comme un ennemi qu'il faut détruire, soit réduit à un objet que l'on peut utiliser à sa guise. »

Rapprocher les mots sexe et violence, afficher l'idée que, en matière de sexe, «un peu de violence ne nuit pas»


revient à faire « un peu » l'apologie de violences sexuelles.

Celles-ci, qui portent atteinte à l’intégrité physique et morale d'une personne, sont un délit ou un crime.

Je vous rappelle qu'en France, selon le rapport d'Amnesty International (éd. Autrement, 2006),


des actes graves de violence conjugale masculine sont commis contre une femme sur dix.
C'est dans cette France-là, où une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son mari ou compagnon,


actuel ou ancien, que vous avez choisi de diffuser largement dans la rue ces mots

« cahier sexe : un peu de violence ne nuit pas ».

Trop de personnes se résignent à la violence comme si elle était naturelle ou inévitable, et vous, vous l'affichez

comme souhaitable !

Florence Montreynaud

Réseau "Encore féministes !"
Maison des femmes, 163 rue de Charenton 75012 Paris
site :
http://encorefeministes.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lettre ouverte au directeur du magasine Psychologies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» Lettre ouverte au président Nicolas Sarkozy
» Haiti-Salaire minimum : Lettre ouverte aux parlementaires sur le secteur des ind
» Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu
» Lettre ouverte à Madame Michèle Pierre-Louis Premier Ministre de la République

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bolet Satan et Compagnie... :: MOTIF Libertaire :: Actualités Libertaires :: Manifestations-
Sauter vers: