Bolet Satan et Compagnie...


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De deux décisions gouvernementales...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.



Nombre de messages : 1102
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 06/09/2005

MessageSujet: De deux décisions gouvernementales...   Mar 24 Oct - 12:24

En provenance de l’UFAL (Union des Familles Laïques / http://www.ufal.org/)



----extrait de la lettre du CIDEFE------

CIDEFE: Centre d'Information, de Documentation, d'Etude et de Formation des Elus.

www.elunet.org



1- AMRF : Non à l'obligation de participation des communes aux dépenses de fonctionnement des écoles privées extérieures

Réunis en Assemblée générale le 15 octobre à Gréoux-les-Bains (04), les maires ruraux de France se sont opposés à l'application de l'article 89 modifié de la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales concernant la participation obligatoire des communes aux frais de scolarisation des enfants dans une école privée située hors de leur commune de résidence.

Ils rejettent un dispositif sur lequel ils n'ont aucune prise et qui peut déstabiliser le budget de leur commune en leur imposant de nouvelles dépenses obligatoires qui chaque année seront à la fois importantes, imprévisibles et fluctuantes.

Ils rappellent par ailleurs que si la scolarisation d'un enfant dans une école privée est l'expression de la liberté de choix de l'enseignement, il s'agit bien d'un choix personnel des familles. Celui-ci ne saurait avoir pour conséquence de menacer les finances des communes rurales et de mettre à mal les efforts importants qu'elles ont consentis en faveur du maintien et de la qualité de leurs écoles publiques.

L'école des communes est en effet d'abord celle de la République, gratuite et laïque, et elle reste la seule devant être prise en charge de manière obligatoire.

L'Association des Maires Ruraux de France demande en conséquence l'abrogation de l'article 89 modifié de la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales et, d'ici là, appelle les maires ruraux à ne pas régler les factures qui leur seront adressées sauf accords locaux préalables.



2 - Médecins scolaires : la pénurie

Alors que les médecins scolaires manifestaient jeudi La lettre Vousnousils.fr interroge un médecin scolaire :

"Depuis quelques années il n'y a pas eu de création de postes de médecins scolaires et l'an dernier il n'y a pas eu de concours non plus, ce qui a créé un déficit de postes faute de candidats. En 2004 il y avait 790 équivalent temps plein de vacataires (soit environ 1.000 médecins vacataires) et on est passé en 2005 à 422 équivalent temps plein (soit 600 vacataires), c'est une suppression énorme".
Dépêches de l’Education


Du jeudi 19 octobre 2006


"1 médecin scolaire pour 15.600 élèves, cela rend impossible notre mission" (médecin scolaire)


"Dans certains secteurs à cause des suppressions de poste, on en arrive à un médecin scolaire pour 15.600 élèves ce qui rend impossible la réalisation de notre mission", estime Gyslène de Baillenx, médecin scolaire et secrétaire académique du SNMSU-Unsa à Poitiers.
QUESTION: Les médecins scolaires que vous représentez sont rassemblés jeudi à Paris pour dénoncer les suppressions de postes. Où en êtes vous ?
REPONSE: Depuis quelques années il n'y a pas eu de création de postes de médecins scolaires et l'an dernier il n'y a pas eu de concours non plus, ce qui a créé un déficit de postes faute de candidats. En 2004 il y avait 790 équivalent temps plein de vacataires (soit environ 1.000 médecins vacataires) et on est passé en 2005 à 422 équivalent temps plein (soit 600 vacataires), c'est une suppression énorme.
Q: Quelles sont les conséquences de cette suppression ?
R: Les médecins vacataires, comme leur nom l'indique, ont un statut précaire (contrairement aux médecins scolaires titulaires) alors qu'ils font le même travail que les titulaires. Par exemple à la fin de l'année scolaire, fin juin, ils ne savent pas s'ils seront renouvelés en septembre, et avec leur faible rémunération certains partent ailleurs, sans compter les déplacements de travail qui ne sont parfois plus remboursés. Du coup, des secteurs entiers ne sont plus couverts. On en arrive, dans certains secteurs comme le Loiret, à un médecin scolaire pour 15.600 élèves, ce qui rend impossible la réalisation de nos missions pourtant écrite dans les textes de l'Etat.
Q: Et pour les élèves ?
R: Ce sont ces usagers qui en pâtissent le premier. Dans une époque où l'on parle de plus en plus de la prévention de la délinquance et d'intégration des enfants handicapés, cela est anormal d'en arriver là. On devient des médecins urgentistes alors que par exemple notre mission nous oblige, pour tous les enfants de dernière année de maternelle, à effectuer un dépistage approfondi des troubles de l'apprentissage et un examen psychomoteur complet. Cet examen devrait être fait à 100 % alors qu'il ne l'est actuellement qu'à 25 %. Et nous ne pouvons plus atteindre les publics les plus fragiles ou les plus démunis comme les enfants des gens du voyage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bolet satan
champipi foutrement mécréant!
avatar

Nombre de messages : 535
Age : 62
Localisation : Waremme, belgitude
Date d'inscription : 05/09/2005

MessageSujet: Re: De deux décisions gouvernementales...   Sam 4 Nov - 17:13

Citation :
- AMRF : Non à l'obligation de participation des communes aux dépenses de fonctionnement des écoles privées extérieures

...et même intérieures, comme en belgitude !

Savez-vous par ailleurs que la belgitude se dit un état séparé des églises? Alors qu'elle prend AUSSI en charge les traitements des curetons de toutes espèces?!?

A bas la calotte !!!

_________________
L'anarchie est la forme la plus élevée de l'ordre (Elisée Reclus)
...car c'est l'ordre sans le pouvoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynamicbb.forumculture.net
 
De deux décisions gouvernementales...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bolet Satan et Compagnie... :: Politique délirationnesque...ou même franchement abjecte...-
Sauter vers: